Alain Chabanon

Alain chabanon

 

Fils d’enseignants, rien ne destinait Alain Chabanon à se tourner vers les vignes et le métier de vigneron. Même si son père, dès son adolescence, lui avait appris le goût du vin et ouvert à son côté culturel. Mais les premières vendanges d’Alain, commencées à l’âge de 14 ans, l’avaient convaincu que travailler dans les vignes était un travail peu intéressant. Son rêve était alors d’élever des vaches Aubrac, fières et sauvages, sur le plateau du même nom. C’est avec cette idée en tête qu’Alain Chabanon est parti faire des études supérieures d’agronomie à Bordeaux. Jusqu’à ce que des stages dans des châteaux viticoles et des rencontres décisives avec leurs maîtres de chai changent son point de vue. Alain découvrait que le travail de la vigne et la vinification pouvaient être passionnants. Après une spécialisation en oenologie, Alain Chabanon a navigué quelques années chez des vignerons réputés : Alain Brumont à Madiran, puis en Corse et enfin comme directeur d’une cave coopérative dans le Gard, pour essayer de montrer qu’on pouvait aussi faire de belles choses en coopération. L’étape suivante fut de s’installer et d’acheter ses premières vignes. Après avoir mis une petite annonce, au début des années 90, c’est du côté de Montpeyroux qu’Alain a trouvé son bonheur. Son idée du vin est très simple : finesse et élégance. Alain Chabanon s’applique à faire des vins différents, dotés d’une véritable personnalité. Des vins pouvant tenir tête à quelques-uns des meilleurs crus de la planète et sachant mettre en valeur les mets les plus délicats. Son autre credo est qu’il faut savoir prendre son temps. Un grand vin doit être encore meilleur à 10 - 15 ans. Il ne faut pas être dans l’immédiateté.

Le domaine n’a que peu bougé depuis son premier millésime sorti en 1992. C’est autour de Montpeyroux qu’Alain a trouvé les vignes qu’il souhaitait : âgées, car pour faire de grands vins il faut des vieilles vignes. La sève met y plus de temps pour monter, concentrant les arômes. Le domaine s’étend aujourd’hui sur dix-sept hectares. Alain Chabanon a seulement planté 2,5 hectares, en 2016, en blanc et rouge. Les parcelles sont réparties sur cinq villages : Montpeyroux, Saint-Saturnin, Jonquières, Lagamas et Saint André de Sangonis. Cela permet de bénéficier des particularités de terroirs différents. C’est aussi une certaine assurance contre les événements climatiques, car il est rare qu’ils se produisent en même temps sur des communes différentes. D’année en année Alain a progressivement augmenté sa production, passant de 2000 à 50 000/60 000 bouteilles en vingt-cinq ans. La reconnaissance de son travail a commencé en 1995, quand le guide Gault & Millau a attribué la note de 18,5 à un de ses vins après une dégustation à l’aveugle. Le marché international lui a ouvert ses portes, puis petit à petit sa notoriété s’est affirmée aussi sur le marché français, installant ses vins sur les plus grandes tables.

Le vignoble équitablement réparti sur le territoire de cinq communes permet de profiter d’un grand nombre de micro-climats et de différents types de sols. Bien utile sur les millésimes difficiles... Le terroir est idéalement adapté à la culture et à l’épanouissement de la vigne. Des sols arides et caillouteux situés sur les contreforts du plateau calcaire du Larzac, des hivers froids et des étés chauds encadrés par des printemps et des automnes doux. Au printemps et au début de l’été soufflent des vents forts et irréguliers de secteur Nord-Ouest. Cette Tramontane est particulièrement bénéfique pour les vignes : sa fraîcheur et sa sécheresse découragent bien souvent les maladies du vignoble (c’est notamment l’ennemi juré du mildiou). Alain Chabanon peut ainsi réduire ses traitements bio et biodynamiques à très peu de chose... En été c’est le vent Marin, en provenance de la mer, qui apporte son humidité bienfaisante lors des grosses chaleurs estivales. Tout le vignoble est cultivé selon les préceptes de l’Agriculture Biodynamique. Alain laboure intégralement les sols, sans recours aux herbicides, et les traitements excluent tout produit chimique de synthèse. Le domaine est contrôlé par l’organisme indépendant Ecocert. La certification Biodynamique Demeter a été obtenue à partir des vendanges 2011. Alain Chabanon n’a jamais recours à des apports d’engrais, qu’ils soient chimiques bien sûr ou même organiques. Il pense que la vigne ne doit puiser sa nourriture que dans la minéralité du sol lui-même. Même si cela implique des rendements faibles !

Choisir une date pour débuter les vendanges n’est pas chose facile pour Alain. Les caprices de la nature font que chaque année est différente de la précédente. Des événements tels que sécheresse, grosses pluies, été frais ou au contraire torride vont influer largement sur la maturité optimale des raisins et sur l’originalité du millésime. Dans les semaines précédant le mois de septembre Alain Chabanon effectue des visites de chaque parcelle de vigne pour estimer cette fameuse date de récolte. L’observation de la végétation et des baies, la " dégustation " des pépins et de la peau des raisins l’aident à y parvenir. Les raisins sont vendangés entièrement à la main et uniquement entre 7H et midi pour profiter de la fraîcheur matinale. Ils sont transportés à la cave dans de petites cagettes entièrement ajourées. L’après-midi est consacré au tri, une étape très importante pour éliminer tous les éléments indésirables et ne mettre en cuve que les raisins les plus sains. Gages d’un vin à venir de qualité. La méthode de vinification appliquée est fonction de nombreux critères, parmi lesquels les plus importants sont la qualité du millésime et le cépage considéré. Une chose est néanmoins invariable : Alain n’utilise jamais de levures industrielles et préfère faire appel à celles qui vivent naturellement sur la peau des raisins depuis des mois. Tous ses vins sont élaborés à partir des raisins de ses vignes. Il est un vigneron.

Appliquer les préceptes de l’Agriculture Biologique à ses vignes était pour lui une évidence. Déjà, enfant, il était le rédacteur en chef du journal du club des jeunes amis de la nature de son village... En 2002, le domaine a reçu la certification Bio. Puis, après quelques années, il a décidé d’aller plus loin en passant le domaine en biodynamie. Un système de production agricole dont Rudolf Steiner posa les bases en 1924. C’est pour lui une façon d’être et une philosophie plus que des contraintes. Une autre façon de se comporter et d’appréhender les choses. En particulier, il s’agit de considérer que tout ce qui est animal ou végétal est une entité vivante, pas une chose. L’homme n’est pas au-dessus de tout. La biodynamie permet d’ouvrir les yeux et invite à regarder ce qui se passe autour de soi. On ne s’attaque pas aux maladies de la vigne. Mais on part du principe que si la plante se sent mieux, elle est moins malade. Et cela fonctionne : Alain Chabanon a constaté que les vignes produisent plutôt plus aujourd’hui qu’avant. Alors que sur le domaine cela fait une vingtaine d’années que ses vignes ne sont plus nourries du tout. Des préparations naturelles. Concrètement, Alain suit quelques principes simples. Il tient compte du calendrier lunaire, qui détermine les jours où l’on travaille le sol et les vignes. Un peu comme nos grands-parents dans leurs jardins. Et il applique deux préparations naturelles sur la vigne. Le compost de bouse : des cornes de vache remplies de bouse passent l’automne et l’hiver enterrées, transformant la bouse en compost. Cette préparation est ensuite dynamisée avant d’être pulvérisée dans le vignoble. La silice : de la silice est mélangée en dose homéopathique dans de l’eau qui est dynamisée, c’est-à-dire qu’on la brasse vigoureusement dans un sens puis dans l’autre pour créer un vortex. L’eau est ensuite filtrée et on la pulvérise sur la vigne.

 

  • Alain Chabanon - Campredon 2015

    Languedoc - Vin Rouge - 75 cl - Expressif, sur des arômes de fruits rouges (framboise), d’épices (poivre, réglisse), de garrigue, d’olive noire et des notes de cuir.

    14,10€ TTC

  • Alain Chabanon - Le Petit Merle aux Alouettes 2016

    Vin de Pays d'Oc - Vin Rouge - 75 cl - Bouche ronde, juteuse et veloutée, une matière tout en souplesse sur les fruits mûrs et les épices, accompagnée par une belle fraîcheur, des tanins enrobés, une finale savoureuse.

    14,20€ TTC

  • Alain Chabanon - Le Petit Trélans 2015

    Vin de Pays d'Oc - Vin Blanc - 75 cl - Bouche souple, vive et droite, une matière pleine de tendresse sur des saveurs de fruits blancs et de fleurs, accompagnée par une belle minéralité sous-jacente apportant beaucoup de fraîcheur, une finale délicieuse sur une noble amertume.

    15,80€ TTC

  • Alain Chabanon - Les Boissières 2012

    Languedoc - Vin Rouge - 75 cl - Bouche volumineuse, élégante et précise, une matière gourmande sur un fruit juteux, les épices et des nuances de cacao, un équilibre parfait entre puissance et raffinement, des tanins fins et veloutés, une finale persistante et envoûtante.

    26,00€ TTC

  • Alain Chabanon - Trélans 2013

    Vin de Pays d'Oc - Vin Blanc - 75 cl - Expressif et complexe, sur des arômes de fruits mûrs (poire, coing), d'agrumes (citron), de fruits exotiques (ananas), d'épices (anis), de fleurs blanches (acacia), des notes pâtissières (beurre), boisées (vanille) et minérales (pierre à fusil)...

    27,00€ TTC

  • Alain Chabanon - L'Esprit de Font Caude 2012

    Languedoc - Vin Rouge - 75 cl - Bouche profonde, racée et élégante, une matière généreuse sur la prune, la réglisse, la garrigue et des notes cacaotées, une belle acidité apportant beaucoup de fraîcheur, un bel équilibre entre puissance et finesse, des tanins enrobés, une finale longue et veloutée.

    27,50€ TTC

  • Alain Chabanon - Le Merle aux Alouettes 2013

    Vin de Pays d'Oc - Vin Rouge - 75 cl - Bouche ample, puissante et charmeuse, une matière vive sur des saveurs épicées, des tanins généreux, une finale longue et chaleureuse.

    28,80€ TTC

  • Alain Chabanon - Saut de Côte 2014

    Languedoc - Vin Rouge - 75 cl - Bouche élégante, sapide et soyeuse, une matière sur des saveurs de fruits mûrs et d'épices, une belle acidité qui apporte beaucoup de fraîcheur, des tanins polis, une finale longue et envoûtante.

    33,80€ TTC